Le marché de la location longue durée

Face à la crise, la location longue durée, représente une solution de choix pour les dirigeants qui souhaitent ménager les finances de leur société. Sans compter les avantages en termes de services qu'octroie ce système de location.

Malgré la crise économique, le marché de la location longue durée reste florissant. Les entreprises préfèrent louer qu’acheter pour d’évidentes raisons financières autant que pour des raisons de gestion de leur flotte, celle-ci étant facilitée dans le cas de la location.

Location longue durée : une solution séduisante pour les entreprises

En effet, la flotte de véhicules représente un poste financier très important pour l’entreprise (en général le second après la masse salariale). C’est pourquoi la location est rapidement apparue comme une solution très attractive. En confiant la gestion de sa flotte à une entreprise de location de véhicules, l’entreprise cumule un certain nombre d’avantages :

  • simplification des procédures administratives
  • disparition des moins-values sur la valeur de véhicules appartenant en propre à l’entreprise
  • maintenance du véhicule comprise dans le prix de location
  • usure des pneus, achat et revente du véhicule également compris.

La durée de la location fait l’objet d’un accord entre l’entreprise et le loueur, ainsi que le kilométrage maximal autorisé pour la durée de location.

Cela fait environ trente ans que la location longue durée est apparue en France. Aujourd’hui, elle séduit la majorité de grandes entreprises. Et ses atouts commencent à intéresser également les PME/PMI, touchées comme les autres par la crise économique et les difficultés d’obtention de crédits. En contournant cet écueil, la « LLD » devient vraiment une solution pleine d’atouts pour la trésorerie des entreprises.

 

Un marché en croissance, le diesel roi

La preuve : en 2011, les immatriculations de véhicules particuliers ont régressé de 2,1 %, tandis que celles des véhicules particuliers, utilitaires et entreprises en location longue durée progressaient de 8,4 %. Pas moins de 423 000 mises à la route ont ainsi été enregistrées en 2011 pour ce type d’acquisition. En termes d’immatriculation, cela représentait en 2011 plus du quart des immatriculations totales de véhicules légers.

Le marché de la location longue durée a représenté 5,2 milliards d’euros en 2010, soit une augmentation de 3,6 % par rapport à l’année précédente : une tendance qu’aimeraient partager les concessions automobiles qui sont bien à la peine en ces temps difficiles.

En termes de choix de l’énergie, le diesel se taille la part du lion, avec 97,1%. L’essence n’est choisie que dans 2,5 % des cas de location. Les nouvelles énergies, type hybride et électricité, font une timide apparition, avec 0,3 % des véhicules loués. Compte tenu de leur relative rareté et de l’apparition récente de ces solutions, ce résultat n’est cependant pas négligeable. D’ailleurs, on peut noter que les utilisateurs de véhicules en location longue durée ne sont pas insensibles aux préoccupations écologiques, puisque depuis 2008, la part des véhicules peu émetteurs de C02 ne cesse de croître : elle est passée durant cette période de 32 à 45 %.

Nous pouvons vous aider à trouver des fournisseurs, en répondant à quelques questions

Avez-vous déjà un standard téléphonique ?